DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Mythologie grecque et romaine web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C D E F G H I J L M N O P R S T U V Z 
 Œ 

 PA PE PH PI PL PO PR PY 
Pélée
Pélée
Légendes thessaliennes
Pélée, père d'Achille, était fils d'Éaque, roi d'Égine, et de la nymphe Endéis, fille de Chiron. Ayant été condamné à un exil perpétuel avec son frère Télamon, pour avoir tué leur frère Phocus, quoique par mégarde, il alla chercher une retraite à Phthie en Thessalie, où il épousa Antigone, fille du roi Eurytion, qui lui apporta en dot la troisième partie de son royaume.

Pélée, invité à la fameuse chasse de Calydon, y alla avec son beau-frère, qu'il eut le malheur de tuer en lançant son javelot contre un sanglier, autre meurtre involontaire qui l'obligea encore à s'exiler. Il se rendit à Iolchos, capitale de la Thessalie, auprès du roi Acaste, qui lui fit la cérémonie de l'expiation.

Mais une nouvelle aventure vint encore troubler son repos en cette cour.

Il inspira de l'amour à la reine qui, le trouvant insensible, l'accusa auprès d'Acaste d'avoir voulu la séduire. Acaste le fit conduire sur le mont Pélion, lié et garrotté, et ordonna qu'on l'y laissât ainsi exposé à la merci des bêtes sauvages. Pélée trouva le moyen de rompre ses chaînes, et, avec le secours de quelques amis, Jason, Castor et Pollux, il rentra de force dans Iolchos, et y tua la reine.

Sur la fausse nouvelle qu'il allait épouser Stérope, fille d'Acaste, sa femme Antigone se tua de désespoir.

Pélée épousa, en secondes noces, Thétis, fille de Nérée et de Doris, sœur de Nicomède, roi de Scyros, la plus belle des Néréides. Cette nymphe, peu contente d'avoir un mortel pour époux, après avoir vu Jupiter, Neptune et Apollon rechercher son amour, prit, comme un autre Protée, différentes formes pour se dérober à Pélée. Mais ce prince, par les conseils de Chiron, l'attacha, et la retint dans des chaînes. Les noces se firent sur le mont Pélion avec beaucoup de magnificence, et tous les dieux y furent invités, excepté la déesse Discorde. De Pélée et de Thétis naquirent plusieurs enfants qui périrent en bas âge, et enfin Achille.

Pélée envoya son fils et son petit-fils, Pyrrhus ou Néoptolème, à la tête des Myrmidons, au siège de Troie. Il voua au fleuve Sperchius la chevelure d'Achille, s'il revenait sain et sauf dans sa patrie. Il eut la douleur d'apprendre la mort de ce vaillant héros, et survécut de plusieurs années à la guerre de Troie.

Dans l'Andromaque d'Euripide, le vieux Pélée paraît dans le temps que Ménélas et Hermione, sa fille, se préparent à faire mourir Andromaque : il la délivre de leurs mains après une vive contestation, dans laquelle les deux princes en viennent aux invectives. Bientôt après, il apprend la mort tragique de son petit-fils, Pyrrhus ; il se désespère, et voudrait qu'il eût été enseveli sous les ruines de Troie. Thétis vient le consoler, et lui promet la divinité. Pour cela, elle lui ordonne de se retirer dans une grotte des îles Fortunées, où il recevra Achille déifié. Elle lui promet que là elle viendra le prendre avec cinquante Néréides pour l'enlever, comme son époux, dans le palais de Nérée, en lui donnant la qualité de demi-dieu.

Les habitants de Pella, en Macédoine, offraient des sacrifices à Pélée. On prétend que même, à une époque reculée, on lui immolait tous les ans une victime humaine.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com