DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877) web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C 

 A- AB AC AD AE AF AG AH AI AJ AL AM AN AO AP AQ AR AS AT AU AV AX AY AZ 
APPLIQUER
v. a. Mettre une chose sur une autre, en sorte qu'elle y demeure adhérente, ou qu'elle y laisse une empreinte. Appliquer des couleurs sur une toile. Appliquer une couche, deux couches de peinture. Appliquer un emplâtre sur l'estomac. Appliquer un cataplasme. Appliquer des ventouses. Appliquer un bouton de feu. Appliquer un sceau, un cachet sur de la cire. Appliquer des filets d'or sur de l'ivoire. Appliquer de la broderie sur une étoffe.

Il signifie quelquefois simplement, Mettre une chose sur une autre, de manière que les deux surfaces se touchent bien. Appliquer un patron sur l'étoffe qu'on veut tailler. Appliquez votre main là-dessus. Appliquer sa bouche, ses lèvres sur un objet, pour le baiser. On dit de même, Appliquer un baiser.

Fig. et fam., Appliquer un soufflet, Donner un soufflet.

Appliquer un homme à la question, Le mettre à la question.

Appliquer son esprit, son attention à quelque chose, Étudier, examiner attentivement quelque chose. Il appliquait son esprit aux sciences les plus abstraites.

APPLIQUER, pris au figuré, signifie, Employer une chose dans les cas où il convient d'en faire usage. Appliquer un procédé. Appliquer un remède à une maladie.

Il se dit particulièrement en parlant D'une loi, d'un principe, etc., dont on fait usage dans les cas auxquels ils conviennent ou semblent convenir, et Des comparaisons, des passages, des citations que l'on adapte à quelque sujet. Appliquer une loi à un cas particulier. C'est un principe, une règle qu'il n'est pas toujours facile à appliquer. Appliquer une peine à quelqu'un, à un délit. Appliquer une comparaison, un passage. On peut lui appliquer ce vers de Virgile. On dit de même, Appliquer un nom, une dénomination, un mot, une phrase à une personne, à une chose.

Appliquer une science à une autre, Faire usage des principes ou des procédés d'une science pour étendre et perfectionner une autre science. Appliquer l'algèbre à la géométrie, l'astronomie à la géographie.

APPLIQUER, signifie aussi, Affecter, destiner, consacrer à un certain usage. Dans ce sens, on le dit surtout en parlant De l'argent. Appliquer une somme d'argent à bâtir. Appliquer une amende aux pauvres, aux prisonniers. Il a appliqué cette somme à son profit. Il applique une partie de son revenu à s'acquitter envers ses créanciers.

APPLIQUER, s'emploie avec le pronom personnel dans ses diverses acceptions. Une lame de métal qui s'applique exactement sur une autre. Ce procédé peut s'appliquer à telle opération. Cette loi ne s'applique pas, ne peut s'appliquer au cas dont il s'agit. Cette maxime peut s'appliquer à divers sujets. Ce mot, cette phrase peut s'appliquer à telle chose.

Appliquer son esprit, ou simplement, S'appliquer, Apporter une grande attention à quelque chose. Il s'applique uniquement à bien remplir les devoirs de sa place. On dirait qu'il s'applique à me contrarier. C'est un étourdi qui ne s'applique à rien. Cet enfant ne veut pas s'appliquer au travail, à l'étude, ne veut pas s'appliquer.

APPLIQUER, avec le pronom personnel mis pour à soi, signifie, S'attribuer, s'approprier, prendre pour soi. Il s'appliquait les émoluments des travaux à autrui. Il s'applique toutes les louanges qu'on donne à la valeur. Pourquoi s'est-il appliqué cette histoire? Un avare s'applique rarement ce qu'il entend dire contre l'avarice.

APPLIQUÉ, ÉE. part. passé. Cours de chimie appliquée aux arts.

Être appliqué, fort appliqué, se dit D'une personne dont le caractère, l'habitude est de s'appliquer tout entière aux, choses dont elle fait sa principale occupation. C'est un écolier fort appliqué.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

Livres sur la musique  prix cass

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com