DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Dictionnaire des curieux (1880) web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C D E F G H I J L M N P Q S T V 

 DE DI DO 
Donner du fil à retordre
Quand on parcourt les recueils d'ordonnances édictées au moyen âge, et même pendant les derniers siècles, par les rois, les soigneurs ou les communes, sur les questions d'industrie et de commerce, on est tenté de croire qu'un artisan, avant d'apprendre son métier, devait d'abord passer plusieurs années à étudier la législation qui régissait ce métier. Les détails les plus minutieux étaient prévus, et chaque infraction entraînait une amende, ou pire encore. Pour les tisserands, par exemple, les règlements fixaient non seulement la qualité du fil, la longueur, la largeur de la pièce, la disposition de la trame, des portées, de la chaîne, mais encore le nombre des fils qui devaient entrer dans la pièce. Et il ne fallait pas plaisanter avec ces règlements : l'un d'eux portait que le tisserand prévaricateur aurait le poing coupé. Heureusement, on l'appliquait rarement.

Alexis Monteil, à qui l'on doit des études si précieuses sur l'histoire des classes populaires, a copié dans les archives d'Abbeville une ordonnance concernant les cordiers, laquelle interdit de mêler des étoupes au fil de chanvre, de recouvrir « noir file pelé de blanque œuvre » , d'employer « canvre embouquié, canvre mouillé et tous fieux mouillés, » etc., etc.

Les tisserands ou cordiers qui se mettaient en contravention avec les ordonnances, et fabriquaient de « malvaises denrées», étaient exposés à voir leurs marchandises « arses» (brûlées) sur la place publique, ou à payer une amende, ou à être incarcérés, quelquefois mutilés, comme voleurs, en cas de récidive. La plupart du temps, ils obtenaient, moyennant une amende, de reprendre leurs marchandises, soit pour les remettre sur le métier soit pour les employer, à leur propre usage. Cette dernière alternative était possible pour les tisserands, mais peu praticable pour les cordiers, excepté ceux qui avaient l'intention de se pendre. Il leur fallait donc alors détordre les cordes, remettre dans son état primitif le chanvre qui avait servi à les confectionner, rejeter les « estouppes et fleux embouquiés », et procéder à un nouveau tordage.

On conçoit facilement que cette opération ait pu les mettre de mauvaise humeur, et qu'ils se soient plaints de ce que l'autorité leur donnât trop de fil à retordre.

Un règlement du même genre pesait sur les retordeurs de fil de laine. Avant de livrer leur fil pour être mis au métier, ils devaient le soumettre à l'examen d'agents spéciaux qui leur accordaient ou leur refusaient leur estampille. Dans ce dernier cas, il fallait recommencer la besogne et retordre le fil jusqu'à ce qu'il fût déclaré irréprochable.

De nos jours, l'autorité ne donne plus de fil à retordre, mais on lui en donne singulièrement.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com