DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Dictionnaire des curieux (1880) web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C D E F G H I J L M N P Q S T V 

 VO 
Vous en parlez comme Sénèque de la pauvreté
Sénèque le philosophe, fils de Sénèque l'orateur, fut élevé par des philosophes stoïciens, dont il embrassa les doctrines avec ardeur. Dès sa jeunesse il pratiquait les abstinences conseillées par Pythagore, c'est-à-dire qu'il ne prenait aucun aliment issu du règne animal.

Stoïque et frugivore, Sénèque n'en séduisit pas moins la femme de Domitius, l'un de ses bienfaiteurs. Cela lui valut d'être exilé en Corse.

Agrippine ayant épousé Claude, rappela Sénèque pour lui confier, ainsi qu'à Burrhus, l'éducation de son fils Néron.

Le philosophe trompa l'attente d'Agrippine. Au lieu de se faire l'instrument de l'ambitieuse impératrice et d'élever le fils dans les vues de la mère, il prit son rôle au sérieux et ne ménagea pas à Néron les leçons de morale. Aussi, Agrippine voyant l'empire que le philosophe avait pris sur son j fils, s'écrie-t-elle dans Britannicus :

J'eus soin de vous nommer........
Des gouverneurs que Rome honorait de sa voix........
J'appelai de l'exil, je tirai de l'armée
Et ce même Sénèque, et ce même Burrhus
Qui depuis... Rome alors estimait leurs vertus.

L'influence des deux précepteurs de Néron ne fut pas de longue durée. La jeune bête fauve qu'ils avaient apprivoisée se révolta; on les impliqua dans une conspiration, et ils furent mis à mort. Burrhus périt par le poison; Sénèque, qui ne mangeait que des fruits et ne buvait que de l'eau, et qui, d'autre part, se défiait de son élève, échappa au poison, mais fut obligé de s'ouvrir les veines dans un bain.

La vie de Sénèque est un tissu de contradictions étranges. Il méprisait les plaisirs de la bouche, comme indignes de l'homme, mais ne se refusait aucun des autres. Après avoir enseigné à son élève que la flatterie est l'indice d'une âme vile, il le suivait au théâtre, le laissait monter sur les planches et l'applaudissait. Il professait que le luxe et les richesses énervent la vigueur physique et morale de l'homme, et sa maison était peut-être la plus somptueusement meublée de la ville des Césars. Il parait même qu'il se fardait, portait des vêtements efféminés et indisposait son entourage par une présomption et une vanité ridicules. On le croit facilement en lisant ses ouvrages dont le style est prétentieux, maniéré, semé de pointes, d'antithèses et de faux brillant. En somme, la grande vertu de Sénèque consista à ne point manger de viande et à ne point boire de vin. Cela ne suffit pas.

Parmi les divers opuscules philosophiques de Sénèque, se trouvent des pages éloquentes sur la pauvreté. L'auteur écrivit ces pages sur un pupitre d'or massif, avec un style d'or.

C'est par allusion à ce détail qu'on dit : Vous en parlez comme Sénèque de la pauvreté, à une personne qui raisonne froidement sur des douleurs qu'elle n'a jamais éprouvées, et, par extension, à une personne qui parle doctement de ce qu'elle ignore.

N.-B. — Les deux vers de Racine que nous avons rapportés plus haut :

Et ce même Sénèque, et ce même Burrhus
Qui depuis .. Rome alors estimait leurs vertus.

font partie du domaine de la conversation. Cependant on ne les cite jamais en entier, et le plus souvent on n'y fait qu'allusion en remplaçant Sénèque et Burrhus par des noms de circonstance. Qui depuis... est très usité pour caractériser la situation d'un ou de plusieurs hommes dont la conduite présente est en opposition avec la conduite passée.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com