DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Mythologie grecque et romaine web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C D E F G H I J L M N O P R S T U V Z 
 Œ 

 AC AG AJ AL AM AN AP AR AS AT AU 
Argonautes
Les Argonautes
Légendes thessaliennes
Les Argonautes sont ainsi nommés du vaisseau Argo, sur lequel ils s'embarquèrent pour aller en Colchide conquérir la Toison d'Or. Ce célèbre navire, qui transporta l'élite de la jeunesse grecque, s'appela Argo, soit à cause de sa légèreté, le mot grec argos signifiant agile, soit à cause d'Argus qui en avait donné le dessin, ou des Argiens qui s'y embarquèrent en plus grand nombre. Minerve avait présidé à sa construction. Le bois en fut coupé sur le mont Pélion, ce qui valut au vaisseau le surnom de Pélias ou Péliaca. Le mât fut fait d'un chêne de la forêt de Dodone, ce qui fit dire que le navire Argo rendait des oracles, et lui fit donner les épithètes de disert et de sacré.

On croit que les Argonautes étaient au nombre de cinquante-deux, non compris les gens de leur suite ; Jason, promoteur de l'entreprise, en fut aussi reconnu le chef.

On nomme ensuite Hercule ; Acaste, fils de Pélias ; Eurythe, fameux centaure ; Ménœtius, père de Patrocle ; Admète, roi de Thessalie ; Æthalidès, fils de Mercure ; Amphiaraüs ; Amphidamas et Céphée, Arcadiens, fils d'Aléus ; Amphion, fils d'Hypérasius, roi de Pallène, en Arcadie ; Typhis, de Béotie, pilote du vaisseau ; Ancée, fils de Neptune ; Ancée, fils de Lycurgue roi des Tégéates, en Arcadie ; Argus, fils de Phryxus ; Castor et Pollux ; Astérion, de la race des Éolides ; Astérius, frère de Nestor, Augée ou Augias, fils de Phorbas, roi d'Élide ; Iolas, compagnon des travaux d'Hercule ; Calais et Zéthée, enfants de Borée ; Cénée, fils d'Élatus ; Clytus et Iphitus, fils d'Euryte, roi d'Œchalie ; Eumédon, fils de Bacchus et d'Ariane ; Deucalion, fils du premier Minos ; Échion, fils de Mercure, qui servit d'espion pendant le voyage ; Ergynus et Euphéus, fils de Neptune, qui exercèrent aussi les fonctions de pilotes ; Glaucus, fils de Sisyphe ; Idas et Lyncée, fils d'Apharée ; Idmon, fameux devin, fils d'Apollon ; Iolas cousin d'Hercule ; Iphiclus, fils de Thestius ; Iphiclus, père de Protésilas ; Lærte, père d'Ulysse ; Lyncus, fils d'Épitus, qui avait la vue si perçante ; Méléagre, filsd'Œnée, roi de Calydon ; Tydée, père de Diomède ; Mopsus, célèbre devin ; Butés, Athénien ; Nauplius, fils de Neptune et d'Amymone ; Nélée et Périclymène son fils ; Oïlée, père d'Ajax ; Pelée, père d'Achille ; Philammon, fils d'Apollon et de Chioné ; Thésée et son ami Pirithoüs, et enfin le poète Orphée.

Les Argonautes s'embarquèrent au cap de Magnésie, en Thessalie. abordèrent d'abord dans l'île de Lemnos, alors habitée par une colonie de femmes, sinon par les Amazones ; de là en Samothrace, où ils consultèrent le roi Phinée, fils d'Agénor, qui leur promit, s'ils voulaient le délivrer des Harpyes, de les faire arriver sains et saufs en Colchide ; entrèrent dans l'Hellespont ; côtoyèrent l'Asie Mineure ; débouchèrent dans le Pont-Euxin par le détroit des Symplégades ou des îles Cyanées.

Ces îles, ou plutôt ces écueils situés à l'entrée du Pont-Euxin ne laissent entre eux qu'un espace de vingt stades. Les flots de la mer viennent s'y briser avec fracas, et les embruns forment comme un brouillard qui obscurcit le ciel. Effrayés à la vue de ce détroit, les Argonautes ne tentèrent le passage qu'après avoir fait des sacrifices à Junon et à Neptune. Ces terribles écueils étaient, croyait-on, mobiles, se rapprochaient les uns des autres et engloutissaient les vaisseaux qui essayaient de passer. Neptune alors les empêcha de heurter le navire Argo, et les fixa pour toujours.

Continuant leur course, les Argonautes suivirent la côte d'Asie, parvinrent à Æa, capitale de la Colchide, et exécutèrent leur entreprise. La Toison d'Or enlevée par le secours de Médée, ils partirent pour la Grèce, et furent poursuivis par Éétes, traversèrent le Pont-Euxin, entrèrent dans l'Adriatique par un bras du Danube, et arrivèrent dans la mer de Sardaigne par l'Éridan et le Rhône. Téthys et ses nymphes dirigèrent le vaisseau grec à travers le détroit de Charybde et de Scylla ; et, lorsqu'ils passèrent en vue de l'île habitée par les Sirènes, les accords de la lyre d'Orphée les préservèrent de leurs enchantements.

À Corfou, autrefois Phæacia, ils rencontrèrent la flotte de la Colchide qui, les ayant poursuivis à travers les Symplégades, vint sommer Alcinoüs, roi de l'île, de lui livrer Médée. Ce prince y consentit, si elle n'était point encore unie avec Jason : ce qui détermina le mariage. Ils remirent à la voile, furent jetés sur les écueils d'Égypte ; et, tirés de ce mauvais pas par la protection des dieux tutélaires du pays, ils portèrent le vaisseau sur leurs épaules jusqu'au lac de Tritonis en Libye.

De nouveau ils prirent la mer, et leur voyage fut interrompu par le monstre Talus, géant aux pieds d'airain, lequel désolait la Crète. Ce géant invulnérable, excepté au-dessus de la cheville, s'opposa au débarquement des Argonautes, en lançant dans la baie des rocs couronnés de forêts pour en défendre l'entrée. Médée, par ses enchantements, lui fit rompre une veine au-dessus de la cheville, pendant qu'il errait sur le rivage, et lui donna la mort.

Enfin ils débarquèrent à Égine, et arrivèrent en Thessalie. Jason, leur chef, consacra le navire Argo à Neptune, ou, suivant d'autres, à Minerve, dans l'isthme de Corinthe, d'où il fut bientôt transporté dans le ciel, pour y devenir une de ses constellations.

 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

Livres sur la musique à prix cassé

Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass

Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass

Livres sur Michael Jackson  prix cass

Livres sur Maria Callas  prix cass

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com