DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Dictionnaire des curieux (1880) web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C D E F G H I J L M N P Q S T V 

 SE SH SI SO ST 
Si Paris avait une Canebière ce serait un petit Marseille
Il est possible que cette phrase typique n'ait jamais été prononcée par un fils de la vieille cité phocéenne. Mais si son extrait de naissance est faux, il faut bien avouer qu'elle a toutes les allures, tous les traits de la famille à laquelle on la rattache.

Dans le grand creuset où s'est opérée la fusion des diverses provinces de la France, on a peine maintenant à distinguer le Breton du Berrichon, le Lorrain du Bourguignon, le Flamand du Comtois. Le Gascon lui-même a presque perdu le goût acre et capiteux de son terroir, et le jour approche où les archéologues seront obligés de faire des fouilles pour découvrir un Auvergnat. Seul le Marseillais reste entier dans le creuset comme un morceau de platine au milieu d'autres métaux en fusion. Je crois le Marseillais français, mais avant tout il est Marseillais; il veut bien convenir qu'il existe un pays nommé France, et ce pays lui est même cher; mais il serait difficile de lui persuader que le pays nommé France n'est pas une petite dépendance, une modeste banlieue de la grrrande Marrrseille.

Il est donc bien entendu que la France est à Marseille ce que le parc, le colombier et la maison du garde chasse sont au château. Et Marseille elle-même n'est que le manteau où se drape la Canebière, la tête du monde, l'encéphale d'où partent et où aboutissent les quarante-deux paires de nerfs colossaux qui font mouvoir et sentir le vaste corps du genre humain.

Evidemment, si Paris avait une Canebière, ce serait un petit Marseille. Mais il n'en a pas, l'infortuné ! et quand même il en aurait une, il serait obligé d'avoir une attitude bien humble, comme une suivante qui porte les atours défraîchis de sa maîtresse.

Qu'est-ce donc que cette fameuse Canebière qui a symbolisé la vanité Marseillaise ?

C'st une rue qui aboutit au grand Port, rue fort belle aujourd'hui, mais assez laide il y a quelques années seulement. Son meilleur titre à la gloire est de s'ouvrir sur le grand bassin, que l'on peut réellement considérer comme un point central du Globe, puisqu'il lie l'Orient à l'Occident et reçoit directement les navires des cinq parties du monde.

Il est certain qu'après Constantinople, Marseille est la ville la plus heureusement située au point de rue du commerce et de la facilité des relations.

Pardonnons donc aux Marseillais leur engouement pour la Canebière, et disons-leur d'où vient le nom de cette rue; car il est de notoriété publique que les habitants d'une ville française connaissent mieux le nom et l'origine des rues de l'ancienne Rome que les événements auxquels la rue qu'ils habitent doit sa dénomination. Un Parisien ignore généralement que le palais des Tuileries devait son nom à tuile (emplacement d'une tuilerie), et un Versaillais ne sait guère que Versaille reçut sa dénomination moderne parce qu'une voiture de prince versa en cet endroit, à l'époque où il n'était qu'un rendez-vous de chasse.

Canebière vient de Canèbe (chanvre), en italien Canapa. L'emplacement de cette rue était autrefois occupé par des cordiers, et appartenait à une famille fort riche la famille d'Albertas. Dès le seizième siècle, la municipalité marseillaise voulait y faire construire des maisons, mais le propriétaire exigeait du terrain un prix exorbitant. On plaida; le procès dura cent cinquante ans, bien qu'on fût loin de la Normandie, et ce ne fut qu'en 1766 qu'un arrêt mit la ville en possession de la Canébière, moyennant une indemnité de doute mille francs. Le propriétaire refusa de toucher cette somme qu'un magistrat alla déposer sur les marches de l'escalier de son hôtel en exigeant un reçu du suisse, parlant à une personne à son service.

Les anecdotes dont la vanité marseillaise fait le fond pullulent dans les recueils d'ana. La suivante donnera une idée des autres.

Deux voyageurs de commerce, l'un gascon, l'autre marseillais, causaient de l'importance des affaires de leurs maisons :

Le Gascon. — Ma maison vend trente millions de vins, rien qu'en Angleterre.
Le Marseillais. — La mienne vend trente-cinq millions d'huile d'olives, rien qu'en Danemark.
Le Gascon. — Nos écritures exigent chaque année vingt-cinq mille francs de papier et mille francs d'encre.
Le Marseillais. — Dans nos bureaux, on économise cette somme rien qu'en supprimant les points sur les i.

Il est probable que c'est aussi à un Marseillais que l'on doit le raisonnement suivant :

Ma maison est la plus belle du village; mon village est le plus beau de la commune; ma commune est la plus belle du canton; mon canton est le plus beau de l'arrondissement; mon arrondissement est le plus beau du département; mon département est le plus beau de France; la France est le plus beau pays de l'Europe; l'Europe est la plus belle contrée du monde : donc ma maison est la plus belle du monde.

On pourrait résumer ainsi le portrait du Marseillais : Il vous serre la main avant de vous connaître; au bout de deux minutes, il est prêt à vous embrasser; il vous offre sa bourse avant que vous en ayez besoin, et il est bien capable de l'ouvrir réellement, le cas échéant. Mais s'il vous a promis cent mille francs, ne comptes que sur cent francs. C'est déjà mieux qu'en beaucoup d'autres pays. Et n'allez pas croire qu'il a été de mauvaise foi en vous offrant cent mille francs; il était absolument sincère, mais il s'est ensuite aperçu qu'il ne les avait pas, ou que, s'il les avait, ça pourrait bien le zêner un peu.

Une remarque à ce sujet. Les hâbleurs ont en général bon cœur, car la hâblerie suppose toujours une certaine exaltation de facultés qui, en somme, ne sont pas les plus mauvaises de l'homme. Ces facultés sont dévoyées, voilà tout. Un hâbleur croit toujours un peu aux belles choses, aux beaux sentiments dont il parle avec tant d'entrain. Et s'il n'y croit pas, s'il n'est que bêtement vaniteux, ses professions de foi le mettent toujours dans des situations d'où il ne peut se tirer convenablement qu'en conformant plus ou moins ses actions à ses théories.

Quelqu'un a dit : Tous-les hypocrites portent des lunettes, mais la plupart de ceux qui portent des lunettes ne sont pas hypocrites. On pourrait dire également : Les hâbleurs ont bon cœur, mais la plupart de ceux qui ont bon cœur ne sont pas hâbleurs.

Je ferai remarquer que j'emploie ici le mot hâbleur arec le sens de grand parleur, d'après son origine espagnole hablar, parler, déclamer. Je n'ai pas trouvé d'autre mot pour rendre ma pensée.

N. B. Dans la conversation, le proverbe si Paris avait une Canebière ce serait un petit Marseille, est assez souvent cité comme réponse familière à une personne qui ne tarit pas en éloges sur une chose qui lui appartient, qui ne veut rien voir de bien et de beau qu'en ce qui la touche personnellement.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

Livres sur la musique à prix cassé

Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass

Livres sur Jean-Jacques Goldman  prix cass

Livres sur Michael Jackson  prix cass

Livres sur Maria Callas  prix cass

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com