DICOPERSO  

 
DICTIONNAIRES

» Sommaire
»
Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Proverbes et dictons
»
Les mots qui restent
»
Les Munitions du Pacifisme
»
Dictionnaire des curieux
»
Dictionnaire Argot-Français
»
Dictionnaire des idées reçues
»
Mythologie grecque et romaine
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais
»
Codes postaux des communes françaises
»
Codes postaux des communes belges
»
Sigles et acronymes

ABRÉVIATIONS

» Dictionnaire de l'académie française - Septième édition
»
Glossaire franco-canadien
»
Dictionnaire Français-Anglais

DIVERS

» Liens
Faire un lien
»
Copyright
»
Contact

DICOPERSO
 
   

Rechercher dans le dictionnaire 
Google
Web dicoperso.com

Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877) web_m_Top 10 Top 10   web_m_Commentaires Commentaires

 A B C 

 A- AB AC AD AE AF AG AH AI AJ AL AM AN AO AP AQ AR AS AT AU AV AX AY AZ 
ADORER
v. a. Rendre à la Divinité le culte qui lui est dû. Il ne faut adorer que Dieu. Adorer le vrai Dieu en esprit et en vérité. Adorer Jésus-Christ dans l'eucharistie.

Adorer la croix, se dit, par extension et par relation à Jésus-Christ, en parlant D'une des cérémonies du culte catholique. C'était le vendredi saint, à l'heure où les fidèles vont adorer la croix.

Adorer les faux dieux, les idoles, etc., Rendre à de faux dieux, à des idoles, etc, le culte dû à la Divinité. Les Israélites adorèrent le veau d'or. Ce peuple adorait le soleil.

Prov. et fig., Adorer le veau d'or, Faire la cour à un homme de peu de mérite, à cause de ses richesses, de son crédit.

ADORER, s'emploie quelquefois sans régime. Les Juifs adoraient à Jérusalem, et les Samaritains à Samarie. Le peuple d'Israël allait adorer sur les montagnes.

ADORER, signifie aussi quelquefois, Rendre des respects extraordinaires en se prosternant. La reine Esther adora le roi Assuérus. Les rois de Perse se faisaient adorer.

ADORER, signifie encore, par exagération, Aimer avec une passion excessive. Il ne l'aime pas, il l'adore. Cette mère est folle de son fils, elle l'adore. Ce pédant adore l'antiquité sans discernement.

ADORÉ, ÉE. part. passé. Un père adoré de ses enfants. Un maître adoré de ses élèves.

Adoré est suivi de par au lieu de de lorsqu'il s'agit de la cérémonie d'adoration, indépendamment de tout sentiment de piété vraie. Les rois de Perse étaient adorés par leurs sujets.


 Rafraichir la page | Ajouter aux favoris | Version pour imprimer

 


Dictionnaires sur dicoperso.com

- Dictionnaire de l'académie française - Septième édition (1877)
- Proverbes et dictons : sélection de proverbes et de dictons classés par thème.
- Les mots qui restent : répertoire de citations françaises, expressions et formules proverbiales
- Les Munitions du Pacifisme : Anthologie de plus de 400 pensées et arguments contre la guerre recueillis par Ermenonville en 1933
- Dictionnaire des curieux : complément pittoresque et original de divers dictionnaires.
- Dictionnaire Argot-Français : argot en usage en 1907.
- Dictionnaire des idées reçues : perle d'humour noir, Gustave Flaubert y répertorie les préjugés de ses contemporains
- Mythologie grecque et romaine : dictionnaire créé à partir du livre de Pierre Commelin (né en 1837), Mythologie grecque et romaine.
- Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada
- Dictionnaire Français-Anglais
- Codes postaux des communes françaises
- Codes postaux des communes belges
- Sigles et acronymes


Retourner en haut de la page

   
 

DICOPERSO
 

Copyright 2003-2020 dicoperso.com